GAZ D’ECHAPPEMENT DE MOTEURS DIESELS, CLASSES CANCEROGENES CHEZ L’HOMME : RENFORCER LES MESURES DE PREVENTON

Article paru en 2013-02-01Dossier thématique : DIESEL
Auteur(s) : PARIS C., PENVEN E.
Editeur : LE CONCOURS MEDICAL
N° Revue : 2
N° pages : 138-141

Description :

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a publié en Août 2012 sa réévaluation du lien entre cancer bronchique et gaz d’échappement de moteurs diesels (GEMD), concluant à l’existence de preuves scientifiques suffisantes pour retenir un effet cancérogène certain chez l’homme (groupe I). Le précédent classement, qui remontait à 1988, concluait seulement à un effet probable (groupe 2A), et cette réévaluation était attendue. Ce nouveau classement nécessite de revenir sur les éléments ayant conduit à ce changement de groupe, et de tenter d’en tirer les conséquences principales en matière de Santé publique.

Mot-clés