LA DOSIMETRIE : UN ELEMENT INDISPENSABLE DE LA GESTION DU RISQUE D’EXPOSITION AU BENZENE

Article paru en 2005-01-01Dossier thématique : BENZENE
Auteur(s) : DE WILDE P.E., DE SMEDT E.
Editeur : ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES
N° Revue : 1
N° pages : 12-17

Description :

Dans l’industrie pétrolière et pétrochimique, la gestion du risque benzène est une priorité permanente. Différentes méthodes complémentaires sont utilisées : prélèvement fixe d’atmosphère, monitoring personnel avec port d’un dosimètre sur huit heures de travail et recherche de benzène dans les urines. Le monitoring biologique basé sur l’étude du benzène urinaire prend en compte les expositions professionnelles et extra professionnelles (tabac) ainsi que les variations individuelles et le port des équipements individuels de protection (gants, masque…). La détermination de la concentration urinaire du benzène est spécifique et sensible, la corrélation entre le benzène atmosphérique et le benzène urinaire étant significative. L’étude du benzène urinaire est la meilleure méthode de gestion du risque benzène.

Mot-clés