DROIT ET SIDA, UNE MALADIE ET RIEN D’AUTRE….