ACCROS AU TRAVAIL : QUAND ON SACRIFIE TOUT A SON BOULOT

Article paru en 2013-12-01
Editeur : PROTECTION INDIVIDUELLE ET COLLECTIVE
N° Revue : 83
N° pages : 44-45

Description :

Le workaholique sacrifie tout à son travail. Il en oublie famille, amis, repas, sommeil, loisirs et même sa santé. Il travaillera, même malade. Ses objectifs sont très élevés et il a beaucoup de difficultés à travailler en équipe. Il est souvent perçu comme responsable, mature et vertueux, il récolte les promotions et force le respect des collègues et de la hiérarchie. Mais cette dépendance peut avoir des conséquences physiologiques et psychologiques désastreuses et aboutir au décès par karoshi (mort par excès de travail).

Mot-clés