AVOIR DES OBJECTIFS CHIFFRES EST UNE SOURCE DE DANGER

Article paru en 2015-04-01Dossier thématique : RISQUE PSYCHOSOCIAL
Auteur(s) : COUTROT T., SANDRET N.
Editeur : SANTE ET TRAVAIL
N° Revue : 90
N° pages : 42-45

Description :

Selon l’enquête Sumer 2010, un salarié sur trois n’a ni entretien individuel d’évaluation, ni objectifs chiffrés. L’entretien individuel d’évaluation fondé sur des critères « précis et mesurables » mais sans objectifs chiffrés concerne, quant à lui, 20% des salariés. Ces derniers apparaissent relativement protégés des risques psychosociaux. À l’inverse, ceux qui ont des objectifs chiffrés sans bénéficier d’un entretien individuel d’évaluation fondé sur des critères précis et mesurables, soit 13 % des salariés, sont surexposés à la plupart des facteurs psychosociaux de risque : leur travail comporte plus de charge psychologique et émotionnelle, plus de conflits éthiques et d’insécurité, moins de soutien social.

Mots-clés