BRULURES, ETIOLOGIE, PHYSIOPATHOLOGIE, DIAGNOSTIC,PRINCIPES DU TRAITEMENT PRECOCE

Article paru en 1992-06-01Dossier thématique : BRULURE
Auteur(s) : LATARJET J., FOYATIER J.L., TCHATTIRIAN E.
Editeur : LA REVUE DU PRATICIEN
N° Revue : 12
N° pages : 1565-1572

Description :

Le pronostic dépend de la surface brûlée, de l’âge, de la profondeur, et de la présence de lésions par inhalation de fumée. L’indice de Baux, le plus simple, additionne la surface brûlée en pourcentage et l’âge du malade, il n’est valable que chez l’adulte. Il est classique de considérer qu’un indice de Baux supérieur à 100 est de mauvais pronostic, mais il est de moins en moins exceptionnel d’obtenir des guérisons pour des surfaces brûlées dépassant 70 %.

Mots-clés