ESTIMATION DU POTENTIEL CANCEROGENE DES HUILES MINERALES REGENEREES

Article paru en 2012-06-01Dossier thématique : PATHOLOGIE
Auteur(s) : CHAMPMARTIN C.
Editeur : HYGIENE ET SECURITE DU TRAVAIL
N° Revue : 227
N° pages : 3-10

Description :

L’étude, objet de cet article, avait pour but de comparer trois méthodes permettant de déterminer le potentiel cancérogène d’une huile minérale, en les appliquant à des huiles de base usagées régénérées ainsi qu’à certaines huiles de base neuves. Les huiles obtenues par régénération d’huiles minérales usagées via divers traitements industriels peuvent être commercialisées en tant qu’huiles de base (avant formulation) au même titre qu’une huile de base neuve issue du raffinage d’un brut pétrolier. Si, après formulation, les performances techniques de ces deux types d’huiles sont comparables, des questions peuvent se poser sur les risques liés à l’utilisation des huiles régénérées. Le potentiel cancérogène cutané d’une huile peut être évalué selon trois méthodes : deux méthodes globales : DMSO/UV et IP 346 et le dosage spécifique du Benzo[a]pyrène (BaP).

URL : http://www.inrs.fr/accueil/dms/inrs/CataloguePapier/ND/TI-ND-2356/nd2356.pdf

Mot-clés