LA MAIN BLESSEE

Article paru en 1991-01-01Dossier thématique : MAIN
N° Revue : 3314

Description :

Au cours des vingt dernières années, le conditionnement des blessés, la rapidité des transferts et les techniques micro-chirurgicales ont transformé le pronostic des sections, amputations et écrasements de la main et des doigts. Cette amélioration est en grande partie liée à la prise en compte prioritaire de l’ischémie, c’est-à-dire des lésions vasculaires. C’est en effet le défaut de vitalité des tissus situés en aval de la blessure qui donne un caractère d’urgence à l’intervention des équipes spécialisées.

Mots-clés