LA PONDERATION « A » EST-ELLE UN INDICATEUR PERTI- NENT DE LA NOCIVITE DES BRUITS DE BASSES FRE- QUENCES ? ETUDE BIBLIOGRAPHIQUE

Article paru en 1991-09-01Dossier thématique : GENERALITE
Auteur(s) : CAMPO P., DAMONGEOT A.
Editeur : CAHIERS DE NOTES DOCUMENTAIRES
N° Revue : 144
N° pages : 485-492

Description :

Des études physiologiques récentes sur l’homme montrent qu’à niveau sonore pondéré « A » égal, les bruits en basses fréquences induisent des pertes auditives plus importantes que les bruits médiums ou aigus. La pondération « A » tendrait donc à sous-estimer la nocivité des bruits en basses fréquences. Des études épidémiologiques paraissent toutefois nécessaires pour confirmer cette présomption.

Mots-clés