LA PRISE EN CHARGE DU DIABETE NON INSULINO-DEPEN- DANT, ANALYSE D’UN ECHEC RELATIF

Article paru en 1992-12-01Dossier thématique : DIABETE
Auteur(s) : GRIMALDI A., SACHON C., DE LA SELLE P., MACE F., DEGORNET B., CORNET P.
Editeur : LE CONCOURS MEDICAL
N° Revue : 38
N° pages : 3529-3534

Description :

Si la gravité du diabète non insulino-dépendant est largement reconnue, celle du diabète non insulino-dépendant est considérablement sousestimée. Effectivement dans plus de 50 % des cas, il y a des complications graves (le plus souvent indolores, telles l’angor, l’artérité des membres inférieurs…). C’est une maladie silencieuse qui entraine des amputations, pour 10 % d’entre eux. Cela fait réfléchir sur le rôle du médecin du travail dans le dépistage du diabète non insulino-dépendant.

Mots-clés