LES FACTEURS DE RISQUE PROFESSIONNELS DEVANT ETRE PRIS EN COMPTE DANS LA DEFINITION DES POPULATIONS A FORT RISQUE DE CANCER

Article paru en 2012-09-01Dossier thématique : CANCEROLOGIE
Auteur(s) : DARMON J., WILD P., GONZALEZ M., BOURGKARD E., COUROUBLE N., CLEMENT DUCHÊNE C., MARTINET Y., FEVOTTE J., PARIS C.
Editeur : ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES
N° Revue : 4
N° pages : 673-675

Description :

L’étude cas-témoin du nord de la Lorraine a pour objectif d’estimer la fraction de risque de survenue du cancer du poumon attribuable à des expositions professionnelles et plus précisément à trois expositions cancérogènes fréquentes. Les résultats mettent en évidence des fractions attribuables aux différents produits de 15 % pour les gaz d’échappement de diesel, 22 % pour l’amiante, 11 % pour les HAP et 30 % pour la silice cristalline alors que 10 % des cas de cancers de l’étude ont été reconnus en maladie professionnelle.

Mots-clés