L’INTOXICATION AIGUË AU MONOXYDE DE CARBONE : UN RISQUE PROFESSIONNEL PERSISTANT

Article paru en 2011-06-01Dossier thématique : OXYDE DE CARBONE
Auteur(s) : NORMAND J.C., DURAND C., DELAFOSSE B.
Editeur : ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES
N° Revue : 3
N° pages : 240-245

Description :

La gravité des intoxications au monoxyde de carbone (une centaine de décès/an) a justifié leur inscription au Plan National Santé Environnement 2004-2008. L’analyse de 98 intoxications oxycarbonées aiguës d’origine professionnelle (8,3 % de l’ensemble des intoxications au CO) traitées au centre hyperbare de Lyon de 1995 à 2006 permet d’identifier les situations professionnelles à risque et de cibler les actions de prévention. Cet article propose une analyse selon la source de CO (appareil de chauffage, gaz d’échappement…), la nature de l’appareil ou outil à moteur thermique incriminé (scie à béton, lisseuse à béton, machine à projeter, groupe électrogène…), le lieu d’intoxication par moteur thermique (local souterrain, fermé…) et les symptômes. Le BTP est majoritairement concerné avec 50 % des cas, la situation à risque clairement identifiée du BTP est l’utilisation d’appareils à moteur thermique en milieu confiné.

Mots-clés