LOMBALGIES ET REMISE AU TRAVAIL. QUEL MODELE D’INTERVENTION PRIVILEGIER ?

Article paru en 2003-12-01Dossier thématique : RACHIS
Auteur(s) : MAIRIAUX P.
Editeur : MEDECINE DU TRAVAIL ET ERGONOMIE
N° Revue : 4
N° pages : 185-188

Description :

Selon les études, 6 à 10 % des lombalgiques resteront en incapacité de travail pendant plus de six mois. La probabilité de reprise du travail est de 50 % si l’arrêt de travail dure au moins six mois et de 30 % lorsque cet arrêt dépasse douze mois. Pour éviter le passage à la chronicité, un programme de reconditionnement physique est proposé si l’arrêt est compris entre quatre semaines et trois mois.

Mots-clés