PRISE EN CHARGE DES TROUBLES DE L’OLFACTION

Article paru en 2009-12-01
Auteur(s) : MACI L.
Editeur : CAHIERS DE MEDECINE INTERPROFESSIONNELLE
N° Revue : 4
N° pages : 1-8

Description :

Bien que la perception olfactive soit limitée chez l’homme par rapport à celle des animaux, l’olfaction est fondamentale dans la vie de tous les jours. Elle s’avère utile dans la perception des odeurs en association au goût, dans la vie sociale (nourriture, parfums etc…) et dans la perception des signaux de danger (gaz, odeur de brûlé). Il est facile d’imaginer la sensation « d’isolement » et l’impact sur la qualité de vie, en particulier dans les activités du quotidien, d’un sujet anosmique. L’exploration et l’expertise du dommage de l’organe de l’olfaction apparaissent encore très complexes. Il est souhaitable d’acquérir rapidement la disponibilité, la minutie et l’accessibilité à des tests fonctionnels olfactométriques standardisés et validés pour que l’identification « objective » des dommages sur la fonction olfactive soit possible. Dernier point, mais non des moindres, il est nécessaire d’instaurer une liaison étroite entre médecins hospitaliers, médecins des organismes de réparation, médecins traitants et médecins du travail.

URL : http://www.camip.info/IMG/pdf/Priseencharge_troubles_olfaction.pdf

Mots-clés