RISQUE CANCEROGENE EN MILIEU PROFESSIONNEL

Article paru en 2006-12-01Dossier thématique : CANCER PROFESSIONNEL
Auteur(s) : GROUPE DE TRAVAIL INRS
Editeur : SECURITE ET MEDECINE DU TRAVAIL
N° Revue : 150
N° pages : 17-21

Description :

L’obligation faite au médecin du travail par le décret du 1er Février 2001 (dit décret CMR) de rédiger une attestation d’absence de contre-indication médicale à des travaux exposant à un agent cancérogène, mutagène ou toxique pour la reproduction a suscité un large débat. La question éthique est : peut-on, sans faillir, exposer un travailleur à un risque connu ou potentiel en fonction de ses caractéristiques individuelles, et à qui en incombe la responsabilité ?

Mots-clés