SANTE AU TRAVAIL. BRUIT ET GROSSESSE : IL FAUDRAIT AUSSI PROTEGER LE FOETUS

Article paru en 2011-09-01Dossier thématique : GROSSESSE
Auteur(s) : CAMPO P.
Editeur : LE CONCOURS MEDICAL
N° Revue : 7
N° pages : 556-557

Description :

Les bruits riches en basses fréquences et de forte intensité peuvent atteindre la cochlée du foetus, au risque d’engendrer des traumatismes sonores pendant la période critique des trois derniers mois de la grossesse. La législation qui protège les femmes enceintes n’est pas adaptée à la protection de l’audition foetale. Le congé maternité commence bien après le démarrage de la « période critique ». Une limite d’exposition au bruit ambiant égale à 1 Lex,8h de 87 dB(C) calculé sur 8 heures semble plus à même de protéger l’audition du foetus porté par la femme enceinte qui continuerait son activité professionnelle pendant le dernier trimestre de sa grossesse.

Mot-clés