STRATEGIES. EXPOSITION A UN PATIENT ATTEINT DE TUBERCULOSE CONTAGIEUSE, DEUXIEME PARTIE : SURVEILLER LES PERSONNES LES PLUS A RISQUE D’INFECTION TUBERCULEUSE

Article paru en 2012-06-01Dossier thématique : TUBERCULOSE
Editeur : LA REVUE PRESCRIRE
N° Revue : 344
N° pages : 436-442

Description :

Après la première partie sur les tests de dépistage et leurs incertitudes, deuxième partie sur la conduite à tenir, où on retrouve autant d’incertitudes. En pratique, ne pas traiter une personne en contact avec un patient contagieux expose à un risque faible de maladie tuberculeuse et évite les effets indésirables du traitement anti-tuberculeux. En contrepartie, mettre en route un traitement réduit le risque de maladie mais expose un grand nombre de personnes aux effets indésirables, parfois graves, du traitement. Surveiller pendant deux ans sans traiter est souvent l’option la plus prudente.

Mots-clés