TRAVAIL DE NUIT ET RISQUE DE CANCER DU SEIN DANS UNE COHORTE D’INFIRMIERES NORVEGIENNES : EVALUATION DE L’EXPOSITION SELON DIFFERENTES MODALITES

Article paru en 2011-09-01Dossier thématique : TRAVAIL DE NUIT
Auteur(s) : LABORDE CASTEROT H.
Editeur : ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES
N° Revue : 4
N° pages : 380-381

Description :

En 2007, le CIRC a classé comme probablement cancérogène pour l’homme le travail posté entraînant une perturbation des rythmes circadiens. Des études épidémiologiques ont montré un excès de risque faible mais significatif de cancer du sein associé au travail de nuit. Les auteurs présentent une étude cas témoin concernant 50 000 infirmières norvégiennes. Il semble que le nombre de nuits travaillées de manière consécutive soit un paramètre pertinent à prendre en compte pour analyser le risque.

Mot-clés