VIN, ALCOOL, PLAQUETTES ET CORONAROPATHIES : LE PARADOXE FRANCAIS

Article paru en 1992-10-01Dossier thématique : ALCOOLISME
Auteur(s) : RENAUD S., LORGERIL DE M.
Editeur : LANCET
N° Revue : 38
N° pages : 22-25

Description :

Des études épidémiologiques ont mis en évidence que la consommation d’alcool équivalente à celle pratiquée en France (20 à 30 gr/j) est susceptible de réduire d’au moins 40 % le risque coronarien. L’alcool protégerait de cette pathologie d’une part par l’intermédiaire de l’HDL cholestérol mais aussi par ses effets sur l’hémostase.

Mots-clés