TOXIQUES VOLATILS 2324

Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire.

Réference : 2324
Date : 12/12/2007
Type de mesure : TOXIQUES VOLATILS
Origine : APST-BTP-RP
Usage : Rénovation de monuments historiques
Activité : Travaux de couverture
Conditions : Extérieur
Lieux : Rénovation
Etat : Poussières
Commentaire :

Activité de l’entreprise : charpente, couverture et zinguerie

Descriptif du chantier :
L’entreprise X réalise la dépose de la couverture en plomb du château de Versailles, suivie de la pose d’une nouvelle couverture en plomb. Le chantier devrait durer 30 mois.
Effectifs : 5 à 10 ouvriers (personnel X + personnel intérimaire)

Protections collectives :
Les travaux s’effectuent sous un grand chapiteau (zone principale de chantier).
Il n’y a pas de système général de ventilation/aspiration installé.

Formation des salariés au risque plomb :
Les salariés de la société X ont été formés au risque plomb ce qui n’est pas le cas des intérimaires.

Autres corps d’état sur le chantier :
les charpentiers (leur activité est génératrice de bruit et de poussières de bois)
les tailleurs de pierre (leur activité est génératrice de bruit et de poussières)

Base vie :
Une base vie est située à proximité du chantier dans l’enceinte du château.
Elle est constituée d’un réfectoire, de sanitaires avec 4 points d’eau et 2 douches, de vestiaires avec vestiaires individuels à deux compartiments.
Les salariés de l’entreprise X entrent par leurs vestiaires pour accéder aux sanitaires ce qui n’est pas cohérent si l’on veut éviter de contaminer toutes les pièces. L’accès aux sanitaires par la porte condamnée serait plus judicieux.
L’entreprise X partage cette base vie avec d’autres entreprises. L’entretien de la base vie est effectué à tour de rôle, une fois par semaine (le vendredi) par les entreprises du chantier.
Pour le lavage des mains : lotion liquide moussante blanc nacré de chez « Laboratoire Prodene Klint » mise à disposition, rouleau de papier pour s’essuyer.
L’installation d’un point d’eau chaude en haut du chantier serait prévue.
Les salariés de l’entreprise X prennent leur repas dans le réfectoire de la base vie. De façon générale, ils se lavent les mains mais ne se changent pas avant de passer à table.
Les locaux sont dans un état de propreté assez satisfaisant.

Protections individuelles :
– port de gants de manutention lors de l’approvisionnement et de gants pour la manipulation du plomb lors de la pose.
– pas de port de combinaisons jetables
– pas de port de masque mais présence de masques de type FFP3 à la base vie.

notion de tabagisme : certains ouvriers sont fumeurs et il est interdit de fumer sur le chantier.

Description de l’activité du chantier le 12 décembre 2007 :

Le 05 décembre, le chantier est en pleine phase de pose (voir photos).
Les effectifs du chantier ce jour : 5 salariés (trois intérimaires, un chef d’équipe couvreur et un ouvrier couvreur). Tous les salariés se trouvent dans la zone principale de chantier sous le chapiteau. Chacun participe à la pose de tables de plomb en réalisant les activités suivantes :
-Rabotage de la charpente si nécessaire
-Pose de tables de plomb sur la charpente
-Pré-chauffage du plomb pour le rendre plus malléable à l’aide d’un chalumeau
-A l’aide d’une masse ou d’un marteau, les tables sont fixées sur la charpente. Elles recouvrent les tasseaux de forme trapézoïdale.
-Soudage de pattes de cuivre étamées sur les tables de plomb pour éviter que les plaques ne se soulèvent avec le temps.
-Réalisations de petites soudures de finition

Tableau de valeurs :
Méthode de Prélèvement Objectif Poste Toxique recherché Prélèvement
Durée
Résultat
ppm
Résultat
mg/m3
VME
ppm
VME
mg/m3
VLE
ppm
VLE
mg/m3
Pays
1 Prélèvement actif-K7 quartz Ambiance de travaux Zone principal de chantier-phase de pose Plomb 107 0,005 0,1 France